À quel Gafam YouTube et Linkedin appartiennent-ils ?

Le marché de la technologie et de l’électronique est dominé par des sociétés que nous connaissons. Ces grosses firmes ne cessent d’augmenter de taille en se diversifiant dans plusieurs secteurs et en faisant des rachats. En effet, lorsque des jeunes start-ups aux idées révolutionnaires voient le jour, ces groupes les rachètent aussitôt. Aujourd’hui, avec les rachats, les fusions et les nombreuses maisons mères, il est devenu difficile de suivre les places des GAFAM.

 

Qu’est-ce que GAFAM ?

 

Définition

GAFAM désigne l’acronyme des noms des plus grandes firmes américaines. Il s’agit des cinq groupes qui constituent les puissances numériques. Leurs créations ont marqué les années 90 et 2000 dans le secteur du digital. GAFAM est aussi appelé Big Five ou The five, traduit par « Les grands cinq ». Cet ensemble d’entreprises assure une responsabilité verticale et notoire. Ce sont des entreprises en concurrence sur le domaine des numériques, malgré leurs prestations comparables.

 

Les membres du groupe

Comme il a été dit plus haut, l’acronyme est formé par 5 grandes firmes. Dans la liste, nous avons :

  • le G comme Google : depuis 2015, ce dernier est la filiale de la maison mère, qui est « Alphabet ». Google est un moteur de recherche et de service en ligne créé en 1998. La firme s’engage dans la domotique et l’Internet haut débit à l’aide d’une fibre optique ou Google fiber. C’est une société qui fait augmenter son chiffre d’affaires à 86 % grâce aux publicités, comme avec une vidéo sur YouTube ;
  • le A d’Apple : c’est une grande entreprise spécialisée dans la vente d’appareils électroniques. Elle gagne de plus en plus en popularité depuis sa création. Aujourd’hui, Apple propose les meilleurs produits, tels que l’iPhone, iPad, l’iMac, etc. Son chiffre d’affaires est constitué à 80 % par les ventes ;
  • le F comme Facebook : c’est l’un des premiers plus grands réseaux sociaux sur le marché. La naissance de Facebook a beaucoup marqué. La firme s’est développée avec d’autres réseaux et le groupe devient, aujourd’hui, « Meta ». Comme pour YouTube vidéo, l’entreprise Facebook vit à 98 % grâce aux publicités et aux annonceurs ;
  • le A d’Amazon : vous connaissez la plateforme de vente Amazon ? Elle fait partie des plus grandes entreprises américaines. Elle permet de vendre des milliards de produits et elle vit à plus de 80 % de ses ventes ;
  • le M comme Microsoft : ce dernier s’est fait connaître à ses débuts pour avoir créé le système d’exploitation Windows. Ensuite, l’entreprise s’est étendue dans le développement de logiciels et d’appareils électroniques. Elle augmente son chiffre d’affaires avec les publicités et les ventes.

 

À quel GAFAM YouTube appartient-il ?

 

L’application YouTube est l’une des plus populaires dans le secteur vidéo. Ce site d’hébergement de vidéos est une marque qui appartient au groupe Google. Les utilisateurs de YouTube peuvent visionner des clips et des films avec ou sans sous-titres. Si les contenus des Youtubeurs leur plaisent, ils peuvent commenter la vidéo, s’abonner et télécharger des vidéos. Les Youtubeurs sont à la fois des vidéastes et des influenceurs. Une chaîne vidéo permet d’avoir des millions d’abonnés et des vues sur les vidéos sur YouTube. Il existe trois types d’algorithmes :

  • La recommandation pour être dans la page d’accueil des vidéos YouTube.
  • La suggestion liée à une autre vidéo YouTube.
  • Le moteur de recherche.

YouTube est aussi un bon moyen de gagner de l’argent. Il est accessible par URL. Pour cela, le Youtubeur ou la Youtubeuse doit créer une chaîne YouTube avec un pseudo tel que squeezie, EnjoyPhoenix ou leurs vrais noms. Cette application permet d’obtenir des revenus publicitaires à partir des vues sur YouTube. La monétisation peut aussi être assurée par les publicités, les partenariats et les annonces.

Sur la plateforme YouTube, plus une chaîne cumule les millions de vues et le nombre d’abonnés, plus elle attire les annonceurs. Selon l’algorithme de référencement, les résultats de recherche varient en fonction de chaque utilisateur. Il varie aussi suivant les mots-clés, les tags, les annotations et le hashtag utilisé par le youtubeur.

 

 

À quel GAFAM Linkedin appartient-il ?

 

Linkedin est un réseau social de professionnel qui appartient au groupe de Microsoft. C’est une application sur smartphone et sur ordinateur. Vous pouvez y faire la publication d’une vidéo, d’une image ou d’un texte. C’est une plateforme qui connaît un milliard d’utilisateurs. En tant que réseaux pour entrepreneur, cette plateforme de Microsoft se place comme un média d’échange business to business.

 

Dans cette optique, le réseau aide à :

  • Développer des publicités, identiques aux annonces publicitaires des vidéos YouTube.
  • Partager une vidéo en direct avec LinkedIn Live. Il permet d’accéder à des liens pour YouTube ou les Webinars.
  • Booster la notoriété et la visibilité d’une entreprise à l’aide du visionnage des contenus et des publications.

 

 

À quels autres GAFAM appartiennent ses marques ?

 

GAFAM possède de nombreuses autres marques sur le marché. En plus du gafam youtube, Google Alphabet comprend aussi Android, Chrome, Waze, Fitbit et plusieurs autres entreprises. Microsoft, quant à lui, possède l’application d’appel vidéo Skype, OneDrive, Bing, MSN.com ou encore Xbox. Ce ne sont que des extraits des entreprises qui appartiennent à ses marques.

 

GAFAM : un enjeu de société

 

La puissance des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) est devenue un enjeu crucial pour le monde entier. Ces cinq entreprises représentent la première source de capitalisation boursière aux États-Unis et ont une influence considérable sur l’économie et la vie sociale. Dans un monde où la technologie a été considérablement développée, les GAFAM sont devenus des acteurs incontournables dans divers domaines tels que :

  • le commerce électronique ;
  • les médias sociaux ;
  • l’intelligence artificielle et la sécurité informatique.

Une influence prédominante

Le développement des GAFAM a suscité de nombreuses interrogations par rapport à leur influence sur la vie politique et sociale. Il est régulièrement dénoncé l’utilisation abusive et non responsable des données personnelles, la propagation de fausses informations, la manipulation des élections ou encore le manque d’ouverture sur certains sujets politiques. Les GAFAM sont également pointés du doigt pour leur responsabilité dans la concentration de la richesse et le développement des inégalités sociales.

 

Bien que ces entreprises aient considérablement contribué à améliorer notre qualité de vie et à faciliter les échanges internationaux, il est nécessaire de réguler leur activité pour limiter leurs effets indésirables. Les gouvernements doivent prendre des mesures pour encadrer ces entreprises et protéger la liberté et la sécurité des utilisateurs. De plus, il est important de favoriser le développement d’entreprises locales pour assurer une meilleure répartition des richesses et une économie plus juste.

 

 

Les GAFAM et le pouvoir

 

Le pouvoir qu’ils détiennent sont devenus des enjeux cruciaux pour le monde entier. Il est donc impératif que les gouvernements prennent des mesures pour encadrer leurs activités et favoriser une concurrence équitable dans l’économie. De plus, la protection des données personnelles et le respect de la liberté doivent être un droit fondamental que ces entreprises doivent garantir à tous les utilisateurs.

 

Dans un monde connecté, il est impératif de maintenir un équilibre entre la liberté et le pouvoir des gafam youtube. Leur influence ne doit pas être considérée comme une menace mais plutôt comme un outil pour améliorer notre qualité de vie. Il est donc essentiel de se doter de règles claires et de les appliquer pour garantir un développement économique, politique et social durable. Ainsi, alors que leurs activités ont considérablement influencé notre monde moderne, il est important de les réguler pour limiter leurs effets indésirables et assurer le respect des droits fondamentaux. Les GAFAM sont un enjeu stratégique qui doit être abordé avec précaution pour faire face aux multiples défis auxquels notre monde est confronté.

 

Comment les GAFAM influencent le metaverse ?

 

Les GAFAM exercent également un impact considérable sur le metaverse, l’espace numérique qui forment un univers virtuel cohérent. Leur puissance et leurs outils peuvent contribuer aux transformations démocratiques et à la création de nouveaux modèles économiques. De plus, ils peuvent aider à la résolution durable de problèmes sociaux et politiques importants en fournissant des outils d’analyse et des données précises pour les décideurs. Cependant, les GAFAM peuvent en parallèle avoir un effet néfaste sur le metaverse s’ils abusent de leur position dominante et ne respectent pas la liberté des utilisateurs. Il est donc important de promouvoir une réglementation appropriée pour limiter leurs influences négatives et favoriser la liberté et l’innovation.

 

 

Les BATX changeront-ils la donne face aux GAFAM ?

 

Les GAFAM sont devenus des acteurs incontournables de la scène internationale, mais les entreprises chinoises, appelées BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi) commencent à émerger sur la scène internationale. Ces nouveaux venus offrent des services similaires à leurs concurrents occidentaux mais sont souvent dénoncés pour leur manque de transparence et la censure qui règne sur les contenus qu’ils diffusent. Bien que ces entreprises offrent des avantages considérables, il est important de les réguler pour protéger la liberté et la sécurité des utilisateurs. Les gouvernements doivent instituer une réglementation appropriée afin de limiter leurs pratiques monopolistiques et abusives.

 

Les concurrences NATU et FAANG

 

Les entreprises technologiques sont souvent classifiées en fonction de leur position sur le marché. Les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) occupent une position prépondérante dans l’industrie des technologies de l’information et des médias. Ces entreprises sont également connues sous le nom de FAANG (Facebook, Apple, Amazon, Netflix et Google). D’autres entreprises technologiques offrent des services similaires mais se distinguent par leur taille plus modeste et leurs activités limitées à un secteur spécifique. Ces entreprises sont connues sous le nom de NATU (Naver, Airbnb, TikTok, Uber). Les GAFAM et les NATU offrent des services similaires, mais opèrent selon des modèles commerciaux différents. Les GAFAM sont souvent accusés d’abus de position dominante et de pratiques monopolistiques alors que les NATU offrent des services plus spécifiques à un secteur ou une industrie donnée.